Cerises infestées de vers ? Voici l’astuce pour les détecter avant de les consommer

Annonce
Cerises infestées de vers ? Voici l’astuce pour les détecter avant de les consommer

Le cerisier est un arbre fruitier vivace au feuillage caduc. Ses fruits, au goût à la fois sucré et acidulé, sont pulpeux et riches en vitamine C. Les cerises peuvent se consommer fraîches ou entrer dans la préparation des confitures, sirops ou desserts.

La récolte se déroule entre avril et juin. En revanche, certains parasites peuvent gâcher la récolte, et rendre de surcroît les cerises impropres à la consommation.

Il s’agit de vers blancs que l’on retrouve près du noyau du fruit. Découvrez comment savoir si vos cerises contiennent des vers ou pas.

Annonce

Les vers blancs qu’on retrouve dans les cerises ne sont que les larves de certaines mouches qui s’attaquent aux cerisiers. La ponte de ces mouches a lieu entre mai et juillet, au moment de la coloration des fruits.

Pour éviter de consommer une cerise infectée par des vers, il est important de vérifier d’abord son aspect, afin de savoir si elle contient un ver ou pas.

Comment les vers attaquent les cerises ?

La récolte et la dégustation des cerises peuvent être gâchées par de petits vers. Ces derniers ne sont que les larves de deux mouches : une appelée Rhagoletis cerasi, et une autre, plus petite, appelée Drosophila suzukii ou drosophile du cerisier.

Entre mai et juillet, ces moucherons volent autour des cerisiers et se nourrissent de leurs sécrétions sucrées, notamment durant les heures de plein soleil.

Ils percent la peau des cerises et y pondent leurs œufs. Les Rhagoletis cerasi femelles pondent leurs œufs environ 10 jours après leur premier envol, surtout lorsqu’il fait chaud.

Les œufs sont déposés sous la peau des cerises rouges. Les larves apparaissent au bout de 10 jours, et se nourrissent de la pulpe des cerises. Quant aux femelles de Drosophila suzuki, elles pondent leurs œufs dans les cerises mûres et saines.

Les variétés des cerises tardives ou mi-tardives sont les plus attaquées par les vers blancs. Les variétés précoces, quant à elles, arrivent à maturité avant que les mouches ne commencent leur premier vol, et demeurent intactes.

Les cerises infectées par ces parasites pourrissent rapidement. Et pour cause, lorsque les mouches percent leur peau pour pondre leurs œufs, plusieurs bactéries et champignons s’infiltrent dans la peau de ces fruits, qui deviennent alors impropres à la consommation.

Notez que si la mouche Rhagoletis cerasi ne s’attaque qu’aux cerisiers, la Drosophila suzukii vise plutôt tous les fruits qui ont la pulpe tendre. Cela inclut les cerises, mais aussi les tomates, les fraises, les prunes, les raisins ou les framboises.

Comment reconnaître la présence des vers dans les cerises ?

Pour savoir si une cerise a été infestée par un ver, il suffit de vérifier son apparence. Si elle est ferme au toucher et lisse, sans zones moisies, avec une tige verte, cela veut dire que la cerise est saine. En revanche, ne mangez pas les cerises si elles présentent des taches brunes ou si elles sont molles ou très mûres.

Comment prévenir l’apparition des vers dans les cerises ?

Pour éviter l’apparition des vers dans les cerises, il est conseillé de planter des variétés précoces comme les Napoléon ou cœurs de pigeon, afin qu’elles arrivent à maturité, avant même le premier envol des mouches. Aussi, ne plantez pas près de vos cerisiers les végétaux odorants qui risquent d’attirer les mouches, comme les épines-vinettes ou les chèvrefeuilles.

Pour éviter d’attirer les mouches responsables de l’apparition des vers, il est également important d’éliminer de votre cerisier, tous les fruits en sur-maturité.

En hiver, tâchez de nettoyer et de biner le sol, c’est-à-dire le remuer, notamment sous le feuillage de votre arbre, afin de déterrer les pupes de mouches et réduire ainsi le nombre de ces dernières qui pourrait apparaître au printemps.

Vous pouvez également installer, dès le début d’avril, des pièges écologiques pour venir à bout de ces mouches. Pour cela, installez des panneaux jaunes englués. La mouche, attirée par cette couleur, se collera facilement à ce piège et laissera votre cerisier tranquille.

Notez qu’il existe également des pièges à phéromones, composés de bandes couvertes de colle ou de petites cabanes qui renferment une capsule de phéromone qui se diffuse dans l’air.

Ce piège respectueux de l’environnement est très efficace pour capturer les insectes qui déposent leurs œufs dans les fruits.

Notez que les fruits infectés par les vers doivent être jetés et non ajoutés dans le compost, car les larves, ou asticots, continuent leur croissance dans le fruit, même lorsque celui-ci tombe au sol.

Cela dit, vérifier l’aspect des cerises avant de les déguster est important. Cela vous permet de reconnaître si vos fruits rouges ont été infectés, ou non, par des vers blancs.